Loading...

Leclerc, le héros de la France Libre

Figure mythique de la Seconde Guerre mondiale, le général Leclerc a activement participé aux combats de Libération. Découvrez 5 choses étonnantes, à savoir sur la vie du général Philippe Leclerc. 

La désobéissance caractérise la vie du général Leclerc. Le dernier maréchal de France refuse l’humiliation de l’armistice de 1940. À la tête de la 2e division blindée (2e DB), il jure de ne déposer les armes que lorsque le drapeau tricolore flottera sur la cathédrale de Strasbourg. Il fonce sur Paris aux détriment des ordres alliés. Et, rallie l’Allemagne pour honorer ses soldats. Le général Philippe de Hauteclocque dit « Leclerc » demeure aujourd’hui un génie militaire inégalé.

Leclerc, un Français Libre

Né en 1902, Philippe de Hauteclocque a l’armée dans le sang. Brillant élève de Saint-Cyr, major de l’écolede cavalerie de Saumur puis major de l’École de Guerre, son parcours est à son image : exceptionnel. Refusant la défaite, il rallie en juillet 1940. la France Libre du général de Gaulle. Ce tandem joue un rôle important dans l’imaginaire d’une France combattante.

Le général Leclerc, lors de la Libération de Paris

L’épopée de la colonne Leclerc

Son engagement pour ses hommes est sans faille. Le dévouement du jeune capitaine Leclerc dans le ralliement des colonies françaises d’Afrique est sans faille. Grâce à lui, le Gabon et le Tchad rejoignent la France Libre, dont par la suite il devient commandant de cette force militaire. Le jour de gloire arrive le 2 mars 1941. La colonne Leclerc mène un raid audacieux contre les positions italiennes de Libye. La prise de l’oasis de Koufra est la première victoire militaire de la France Libre. Leclerc jure alors de déposer les armes lorsque les couleurs françaises flotteront au-dessus de Strasbourg.

La 2e division blindée au coeur des combats de la Libération

À la tête de la 2e division blindée, il participe aux campagnes d’Afrique et d’Italie. La 2e DB poursuit son héroïque chevauchée et libère la Normandie en mi-août, puis Paris et Strasbourg. Le destin du général sera stoppé en 1947, avec sa mort prématurée dans un « mystérieux accident » d’avion. Élevé au grade de Maréchal de France, en 1952, c’est le héros de la France Libre qui est célébré. Un véritable mythe dans le milieu militaire.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Choix de la rédaction

Pin It on Pinterest