Loading...
Les merveilles du monde

🎂 Wilkommen in Bavaria ! 🎂

Véritable joyaux régional en Allemagne, la Bavière est une contrée féérique entre mythe et réalité. Un espace montagnard avec ses massifs forestiers, au coeur des Länders autrichiens, qui fascine tant par son aura bucolique que par sa grande liberté naturelle. Découverte exceptionnelle de la région, en huit monuments incontournables. Bonne visite à tous.  

Le château de Neuschwanstein est une demeure royale de style Néogothique dominant les Alpes sur plus de 200 mètres. Construite à la demande du roi Louis II de Bavière (1845-1886), ce château est le plus célèbre d’Allemagne. Visité chaque année par des millions de visiteurs, cette demeure de conte de fées nous plonge au coeur de l’idéal féérique munichois. La première pierre de la villa est posée le 5 septembre 1869 et, le chantier s’achève sans gloire en 1886. L’habitat royal comporte dix pièces majeures d’une large superficie, d’environ cent mètres carré. Les tapisseries et autres dessins muraux sont toutes sur les thématiques de la religion, de la Matière de Bretagne et des mythes nordiques. Le cygne est emblème désigné du pavillon princier, trône en maitre dans toute la bâtisse. De ce fait, le roi dédie le grand salon princier à Wagner, immortalisé par sa représentation symbolique de Lohengrin, chevalier au cygne. À l’opposé de l’aile ouest, il consacre sa chapelle au bon roi de France, Louis IX, qu’il considère comme son saint patron. Avant sa mystérieuse mort survenue en 1886, Louis II eut le temps d’y résider durant deux longues années de bonheur et de joie.

Le château de Linderhof est situé près du canton d’Oberammergau, en raison de sa forte proximité avec le pieux monastère d’Etall. Toujours à la demande du prince Louis II, cette propriété fait parti de l’ensemble des quatre constructions royales, censées perpétrer la grandeur de la dynastie des Wittelsbach. Cette demeure, inspirée de Versailles, rend hommage aux règnes des monarques français Louis XIV et Louis XV, ainsi qu’à leurs principaux conseillers tels Colbert ou Mme de Pompadour. Les jardins et les bassins sont inspirés du style Le Nôtre. Dans la plus grande intimité, La grotte de Vénus, bâtie de manière artificielle, est aménagée pour recréer l’ambiance de l’épisode du Venusberg de l’opéra wagnérien Tannhäuser. Un lieu paradisiaque où le roi aimait se receuilir : Il rêvait à des mondes imaginaires en écoutant la musique de Richard Wagner, jouée depuis la grande cascade par un orchestre dissimulé.

L’Allianz Arena est le quartier général du Bayern de Munich. Célèbre terrain du football européen,  le « Schlauchsboot » (canot pneumatique) a déjà accueilli en son antre plusieurs grandes compétitions,  comme la Coupe du Monde (2006) ou la finale de la prestigieuse Ligue des Champions. Fort de 29 800 places, le stade est l’un des plus réputés dans le monde pour son ambiance et ses fidèles supporters. Depuis sa construction en 2002, environ 70 000 matchs internationaux y ont été disputés. L’Allianz Arena est connue du grand public pour son animation technicolor-numérique : trois couleurs portées, le rouge pour le FC Bayern München, le blanc pour la National Mannschaft et enfin le bleu pour le TSV Munich 1860.

Inauguré le 21 mars 1933 par le Reichsfüfher Heinrich Himmler, le camp de concentration de Dachau est le premier Camp de la Mort ouvert en Allemagne. Situé dans la banlieue de Munich, un millier de prisonniers, opposants politiques et homosexuels sont transférés dans cette prison à ciel ouvert le lendemain de son inauguration. Parqués dans des baraques en bois, miteuses et primitives, l’espérance de vie y est faible et dérisoire. En 1935, pour faire suite aux Lois de Nuremberg, les persécutions antisémites commencent et les premières victimes juives des Pogroms nazis sont conduites immédiatement dans cette forteresse de la mort. Durant toute la durée de la Seconde Guerre Mondiale, plus de millions de juifs seront internés dont 75 000 termineront conduit directement au crématorium et dans la chambre à gaz. Les directeurs de ce sinistre camp seront les très célèbres « SS » Theodor Eicke et Sigmund Rascher. L’horreur prend fin le 27 avril 1945, avec la libération du camp par la VIIe Armée américaine du Général Patton. Les Alliés découvrirons avec horreur, les corps squelettiques des prisonniers, tous exposés dans la cour de l’établissement pénitencier. Aujourd’hui, Dachau se présente comme un lieux de mémoire classé au patrimoine mondiale de l’UNESCO.

La cathédrale Notre-Dame de Munich est érigée en 1468, en plein haut Moyen-Âge. Surnommée par les habitants de la ville, « Frauenkirche », le style Gothique caractérise cette église. Avec deux clochers hauts de 99 mètres de hauteur, cette cathédrale est par son architecture, une cousine éloignée de la Cathédrale de Cologne. L’édifice se présente sous forme d’église-hall à trois nefs, soit la dernière des églises de ce style à avoir été construite dans la ville des Wittelsbach. L’intérieur donne une impression de hauteur et de simplicité dépouillée. La Frauenkirche peut contenir 20 000 fidèles debout. Les reconstitutions semblent pâles en comparaison du modèle originel. Cependant, on peut voir à l’entrée de la nef gothique, le mystique coup de pied du diable : Teufelstritt. Cette marque noire ressemble à une empreinte de pas avec une petite queue accrochée au talon, qui, d’après la légende se trouve là où le diable s’est tenu, quand il s’est moqué de l’église.

L’église des théatins est un édifice religieux de style baroque, appartenant au patrimoine mondial de l’Eglise Catholique. Les travaux débutent en 1663  pour une durée de chantier de 292 ans. L’architecte est le célèbre italien Agostino Barelli, amant malchanceux de la sulfureuse Henriette Adélaïde de Savoie. L’église jouxte le Jardin Anglais, ainsi que le monument du Lion -ou se trouvait autrefois le siège de la Gestapo Munichoise-. Dans l’église, trône une imposante statue de Saint-Michel, en marbre blanc ainsi qu’un puissant orgue (le plus grand du monde) et deux coupoles, toutes les deux hautes de 45 mètre de haut. Pendant la seconde guerre mondiale, l’édifice religieux est bombardée à plusieurs reprises en raison de sa forte visibilité. Conséquences : les façades extérieures et la chapelle sud sont toutes ravagées.  Cette cathédrale occupe un rôle politique, de part l’emplacement de la nécropole royale de la dynastie des Wittelsbach. En effet, dans la crypte se trouvent les tombeaux de plusieurs personnalités de la royauté bavaroise, comme Maximilien II de Bavière, Charles VII du Saint-Empire, Othon Ier de Grèce ou Marie de Hollzolern.

Le DEUTSCHES MUSEUM est le plus grand musée de sciences et techniques du monde. Dans ses halls d’expositions, plus de 40 domaines y sont présentés -de l’agriculture à la verrerie en passant par l’aviation et les chemins de fer-. Inauguré en 1903, le musée a connu moults architectes pour sa réalisation, comme l’en atteste les présences de Oskar Von Miller, Gabriel Von Seidl et Emmanuel von Seidl. Ce dernier a ouvert les portes du bâtiment au grand public en 1925, devant plus d’un millions de visiteurs enthousiastes. En outre, il possède une vaste collection de l’aéronautique allemande pendant le XXe Siècle, comme l’atteste les présence de véhicules rarissimes comme le V-2, le Messerschmitt Me-62, le Focke-Wulf ou le cocasse planeur Vampyr.

La brasserie Hofbräuhaus am Platzl est la plus vielle brasserie de Munich. Depuis sa création, 5000 personnes y affluent par jour. Fondée en 1589, ce monument de Munich est les plus visité. Un succès du à la réputation de sa bière artisanale et, de son côté folklorique avec ses chopes (Maß) de 1 litre. Les habitués ont leurs coins réservés, avec des panneaux de signalisations (chasse, musique …). D’ailleurs, il n’est pas rare d’y croiser les habitués en costume traditionnel. L’ambiance est chaleureuse et conviviale. Par le passé, Maximilien II de Bavière et Leopold de Wittelsbach adoraient fréquentés cet endroit. Malheureusement, c’est ici qu’Hitler fonda le NSDAP en 1920 et que régulièrement des meetings du Parti étaient organisés dans la grande salle de 1000 places en style Baroque. Le plat typique mangés à la brasserie, est un mixte de bière, de bretzels et de boudin blancs c’est la célèbre « Brasswurst ».

L’INFO + : VOYAGE FÉÉRIQUE AU COEUR DE LA BAVIÈRE DES CONTES DE FÉES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Choix de la rédaction

Pin It on Pinterest